Hajj 2016 – Pèlerinage à la Mecque – Hajj et Omra amélioration de ses conditions

Hajj 2015 – Bien choisir l’agence organisatrice et son guide

Hajj 2015 – Bien choisir l’agence organisatrice et son guide

Hajj 2015. De part ses particularismes, le marché du pèlerinage est opaque, désordonné et risqué, il donne des sueurs froides quand on se plonge dans la réalité de sa nature. Les causes de cette anarchie sont nombreuses et seront probablement traitées dans une prochaine publication inshaa Allah.

Dans une configuration de monopole commercial, seules une quarantaine d’agences de voyages françaises sont habilitées par le Ministère du Pèlerinage saoudien à produire les visas “spécial hajj” indispensables pour se rendre sur le territoire saoudien pendant la période du Pèlerinage. Ce sont les fameuses agences et associations agréées “hajj” (différentes des agences agréées OMRA) formant un cercle fermé d’élus, elles sont un lieu de passage incontournable dans le processus organisationnel du pèlerinage à La Mecque. A défaut d’obtenir un agrément des autorités saoudiennes, ce qui est devenu quasi impossible pour diverses raisons, toutes autres agences ou associations désirant organiser le hajj doivent forcément être partenaires d’une de ces structures agréées.

Chaque année ce sont entre 20 et 25 000 pèlerins qui partent de France pour accomplir le Hajj (Pèlerinage à La Mecque) qui est le 5ème pilier de l’islam, obligatoire pour toutes personnes en capacité physique ou matérielle de l’accomplir. Malheureusement, ce sont aussi des milliers de pèlerins à travers l’Europe, particulièrement en France et en Belgique, qui sont laissés sur la paille chaque année. Abusés, trompés, arnaqués par des guides ou rabatteurs irresponsables et des agences de voyages indignes. Les victimes de ces escroqueries sont souvent des personnes âgées et analphabètes qui se sont laissés éblouir par une confiance aveugle accordée à des intermédiaires qui ne la méritaient pas.

Comme à son habitude, l’association France Hajj, tente à son humble niveau de poursuivre ses actions de prévention qui demeure l’axe majeur par lequel nous pouvons espérer l’assainissement de ce marché.

Calendrier officiel du Hajj 2012

Les autorités saoudiennes ont annoncé le début de la saison du hajj a partir du 1/11/1433 H soit le 27 septembre 2012.
La saison du Hajj 2012 se clôturera le 15/1/1434 H soit le 29 novembre 2012.

Pour les pèlerins voyageant en avion, ils auront la possibilité d’ arriver à l’aéroport de Jeddah (King Abdulaziz International Airport) ou à l’aéroport de Madina (Prince Muhammad bin Abdulaziz International Airport) au plus tard le 4/12/1433 H soit le 20 Octobre 2012

Dates limites des transferts intérieurs  :

  • Dernier transfert possible (en autocar) entre Jeddah et Madina : 25/11/1433 H soit le 11 Octobre 2012
  • Dernier vol possible entre Jeddah et Madina : 2/12/1433 H soit le 18 Octobre 2012
  • Dernier transfert possible (en autocar) entre Madina et Makka : 5/12/1433 H soit le 21 Octobre 2012
  • Dernier vol possible entre Madina et Jeddah : 6/12/1433 H soit le 22 Octobre 2012

Le Guide Accompagnateur

Généralement les pèlerins sont d’abord en contact avec leur guide ou chef de groupe avant de connaitre l’agence organisatrice. Historiquement, le guide accompagnateur était le référent administratif, le responsable de l’organisation, un soutien spirituel pour l’accomplissement des rites pour le groupe qui se rendait à La Mecque afin d’accomplir le hajj. Ce guide était en charge de l’obtention des visas, des transports, de l’hébergement, de la bonne santé du groupe, il était le seul interlocuteur des autorités saoudiennes sur place. Son pouvoir et sa responsabilité étaient très importants.

Depuis, les choses ont bien changé. Les autorités saoudiennes, dans un esprit de rationalisation, ne gèrent plus des individus mais des groupes et des structures juridiques (agences de voyages et/ou associations). Les visas ne sont plus attribués à titre individuel mais uniquement via des agences agréées.

Qualités , devoirs et champs d’action du guide accompagnateur :

Le guide accompagnateur est généralement l’intermédiaire entre le pèlerin et l’agence organisatrice. Cette dernière peut être agréée ou partenaire commercial d’une agence agréée. Les fonctions et responsabilités du guide sont limitées. Rarement, il sera employé de l’agence organisatrice, toutefois nous avons toujours conseillé les agences pour qu’elles établissent un contrat de travail avec les guides accompagnateurs afin de leur faciliter la tâche, de les couvrir en cas d’accident et élargir leurs champs d’action tout en restant dans la légalité.

En dehors de son expérience, de sa connaissance des lieux saints et des rituels du hajj, un guide sérieux doit :

Avant le départ

  • Etre transparent et annoncer clairement avec quelle agence organisatrice il compte vous accompagner. Ceci pour vous permettre d’obtenir davantage d’informations sur cette dernière.
  • Il doit être lettré, à l’aise avec la langue française, l’arabe ou l’anglais.
  • Votre guide ne doit pas diffuser des tracts publicitaires à son nom ou qui n’ont pas été réalisés par l’agence organisatrice elle même.
  • Il ne doit prendre ni passeport, ni argent ni chèque car s’il n’est pas un contractuel de l’agence, la loi lui interdit tout simplement ces actes dont seul un agent de voyages est habilité à réaliser. Il peut toutefois distribuer des fiches de pré-inscription éditées par l’agence organisatrice, récupérer des photocopies de passeports, vous remettre un RIB de l’agence pour effectuer un virement bancaire.
  • Organiser au moins une réunion entre vous et un responsable de l’agence organisatrice.
  • Le guide doit s’assurer de bien connaitre vos problèmes de santé, éventuellement de vous demander une copie de votre ordonnance médicale qui sera très utile en cas d’hospitalisation ou de consultation en Arabie Saoudite.
  • Vous transmettre de la part de l’agence votre contrat individuel signé et tamponné, un badge, les coordonnées des hôtels…
  • Vous informer sur ses champs d’action et ses responsabilités. Il ne doit jamais se substituer à l’agence organisatrice.
  • Concernant votre visa spécial hajj, sachez que votre guide n’a aucun pouvoir auprès du Consulat d’Arabie Saoudite en France, les visas sont attribués uniquement aux agences agréées selon leurs quotas respectifs. Contrairement au Ministère du Hajj d’Arabie Saoudite, sa représentation consulaire à Paris n’a pas de pouvoir de décision ou d’action sur le quota de visa : elle ne peut ni restreindre ni augmenter le quota d’une agence. Le consulat d’Arabie Saoudite ne reçoit jamais de guide accompagnateur.

Pendant le Voyage

  • Votre guide doit être attentif, disponible, patient et faire preuve d’une saine autorité quand à la discipline que doit suivre le groupe dans les différentes phases organisationnelles du voyage.
  • Vous remettre individuellement son numéro de téléphone saoudien, celui des hôtels et le numéro de secteur attribué par les autorités saoudiennes à l’agence organisatrice agréée.
  • Votre guide doit être en contact avec un responsable de l’agence organisatrice pour les formalités administratives lors de votre arrivée sur le territoire saoudien, pour l’organisation des transports intérieurs, la distribution des chambres à Madina à Mecca et pour votre installation dans les tentes à Mina et Arafat.
  • Il doit être avisé de votre numéro de secteur, du nom et coordonnées du Mutawwaf (agent référent saoudien attribué par les autorités saoudiennes à chaque agence agréée). Le Moutawwaf est en charge de la gestion de vos passeports qui lui seront remis à votre entrée sur le territoire, il est en charge également des transports intérieurs en bus entre Madina et Mecca ainsi que de la gestion de votre secteur de tentes à Mina et Arafat et de la gestion administrative des arrivées et des départs.
  • Il est évident que votre guide se doit de vous assister durant les rituels du hajj
  • Il peut organiser un fret avant votre départ pour éviter les coûts élevés des excédents de bagages.
  • Si vous avez un souci de santé, il doit vous assister auprès du médecin, du centre de soins ou de l’hôpital. Prévenir votre famille en France en cas de gravité. A ce titre, le chef de groupe doit toujours avoir les coordonnées de votre famille en France.

L’agence organisatrice

Souvent la question est posée quand au sérieux de telles ou telles agences de voyages concernant l’organisation du hajj. La question n’est pas simple tant les critères et paramètres sont nombreux et variables pour établir une évaluation juste et fiable. Ce n’est pas la vocation de l’association France Hajj que de conseiller une agence en particulier, nous privilégions plutôt, dans notre volet prévention, les informations éclairantes sur les différentes étapes organisationnelles, les appels à la vigilance sur des points fondamentaux et attirons l’attention sur les pièges à éviter afin que les pèlerins fassent un choix convenable et pertinent. Une agence peut réaliser une bonne prestation une année et récolter l’insatisfaction des pèlerins la saison suivante. En effet, le choix des guides accompagnateurs (différents d’une année à l’autre) , la qualité du transporteur, les aléas administratifs sur le terrain saoudien, la compétence et le sérieux du Moutawwaf nommé par les autorités saoudiennes (différent d’une saison à l’autre), la qualité et le personnel des hôtels loués par l’agence ainsi que les distances, le service des navettes entre l’hôtel et les lieux saints, les impondérables,  etc… sont autant de paramètres qui influencent la prestation générale d’une agence.

Cependant, les pèlerins ou enfants de pèlerins doivent être vigilants sur les points fondamentaux suivant relatifs à l’agence organisatrice :

  • Toute agence doit établir et fournir des recus et contrats (2 exemplaires, signés et tamponnés) à chaque pèlerins. En dehors des références de l’agence, du détail de l’offre avec la mention du nom des hôtels, de la compagnie aérienne en charge du transport, s’il s’agit d’un vol direct ou avec escale, de la durée du séjour et des dates de départ et d’arrivée, le poids autorisé pour les bagages, le nombre de personnes par chambre, le nom du guide accompagnateur,…, la garantie d’obtention du visa doit être signifiée dans le contrat. N’oubliez pas de lire les conditions générales et particulières du contrat.
  • S’assurer que l’agence est agréée hajj, elle doit pouvoir fournir un N° d’agrément (à 4 chiffre) attribué par le Ministère du hajj, présenter un numéro de licence soulignant que la l’agence respecte certaines obligations légales de son domaine d’activité. Éventuellement son adhésion à l’Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme (APS) qui constituent une garantie supplémentaire en cas de problème avec les affrètements. Pour les agences qui prétendent affréter des vols, l’agrément IATA (distribution du transport aérien et garanties des bonnes pratiques de sécurité) est obligatoire.
  • Si l’agence n’est pas agréée, elle doit préciser dans ses publicités ou dans le contrat individuel le nom et références de l’agence agréée qui fournira les visas spécial hajj. Elle devrait aussi être transparente sur son partenariat commercial et le nombre de visas mis à disponibilité par l’agence agréée.
  • L’agence organisatrice doit préciser si elle affréte un avion ou compte utiliser des vols réguliers. L’inconvénient avec les vols réguliers est le nombre de places qui sont limitées dans chaque vol, ce qui peut amener à scinder les groupes trop nombreux et multiplier les dates de départ. Habituellement il s’agit des vols réguliers de la Saudi Airlines ou de la Turkish Airlines (cette dernière fait une escale de 4 ou 5 heures à Istanbul).
  • La présence d’un responsable de l’agence organisatrice à chaque étape de l’organisation est un gage supplémentaire de sérieux. Trop d’agences laissent les guides accompagnateurs livrés à eux-mêmes.
  • Les passeports et les paiements doivent être remis à un agent de voyage et non à votre guide accompagnateur, il serait alors dans l’illégalité.
  • La distribution des chambres dans les hôtels ainsi que des tentes à Mina et Arafat se font habituellement par un responsable de l’agence organisatrice.
  • Vos visas peuvent être délivrés 48 heures avant le départ, cela ne dépend pas forcément de l’agence, le consulat d’Arabie Saoudite devant gérer des flux importants peut fixer cette limite quant à la délivrance.
  • Avant d’accepter des assurances proposées par votre agence, vérifier auprès de votre assureur ou votre banque si vous n’êtes pas déjà couvert. (Assurance annulation, pertes bagages, rapatriement etc…)

En respectant ces premiers conseils, vous ne pouvez que diminuer drastiquement le risque d’arnaques et d’abus qui sont malheureusement encore trop nombreux.

Association France Hajjwww.france-hajj.fr

Vous aimez cet Article? Diffusez-le!

5 Commentaires

  1. leylaloukoum 25 octobre 2012 at 21 h 03 min

    salam aleykoum
    merci pour toutes ces explications très précises et surtout très précieuse , j’aime cet article et comme vous le permettez , je vais le diffuser sur mon blog
    leylaloukoum.centerblog.net

    INSALLAH je souhaite que tout les musulmans du monde , fasse un jour dans leur vie le pèlerinage.
    INSALLAH un jour moi aussi j’irai à la MECQUE
    et si je meurt là-bas , ce sera une belle fin de vie
    AMIN

  2. oumkoba 22 février 2013 at 9 h 53 min

    Bonjour,
    Sur la liste des compagnie aerienne habilitées à voler
    Egyptair se trouve classes en E cest à dire en rouge à éviter
    Comment se fait il que pour le hadj des agences de voyages aint recours à cette compagnie

  3. Chemseddine 14 juin 2013 at 18 h 53 min

    Je vous prie de bien vouloir m’orienetr et me donner tous les détails concernant les procedures légales imposées par l’Arabie Séoudite , en ce qui concerne les Marocains résident en Algerie .
    Je suis Marocaine et je voudrais inch allah , bénéficier d’un visa pour me rendre aux lieux saints de l’Islam ( Hadj 2013 ).
    A contatcer : Chemseddinez1@hotmail.fr

  4. Fatima de Bagnolet 9 novembre 2013 at 3 h 52 min

    Assalam’Alikoum

    Effectivement, il faut bien choisir.. son agence de voyage au départ!!!!!

    El Hamdoullillah nous venons d’effectuer notre pèlerinage à la Mecque avec une agence de voyage TOURS 51 de REIMS! El Hamdoullillah les responsables ont été clairs au début avec toutes les explications du manassik et de de toutes les prestations.. une fois arrivés au Royaume, il n’y eut aucun écart.. cela a été presque de la perfection.. Responsables très sérieux, irréprochables! Très honnêtes et défendant l’intérêt des pèlerins ! Qu’Allah Rahman préserve Mustapha, son épouse et tous ceux qui l’ont aidés !
    Ma note : 9.5/10
    AMINE

  5. Hamid 17 novembre 2013 at 16 h 13 min

    HADJ 2013 AVEC KEOPS VOYAGES, UNE AGENCE DE MARSEILLE: DEBACLE, LUXE & DEBOIRES

    Essalam Aleikoum, Bonjour!
    Je suis parti au Hadj cette année en compagnie de mon épouse avec l’agence KEOPS de Marseille (Bld des Dames ,13002).
    Après de longues réflexions (Le Prophète Prière et Paix d’Allah soient sur lui n’a-t-il pas dit:’’ Si quelqu’un veut parler ,qu’il dise quelque chose de bien ou qu’il se taise’’) j’ai décidé de donner mes impressions et vous confier mes remarques sur cette agence .Et parce que nous avons été choisis pour être les invités du Miséricordieux et apprentis de la Grande Patience (ce sont la des arguments des agences),devons nous nous laisser gruger et maltraiter par les agents de voyage???
    Je vous écris donc et je pense le faire dans le bon sens afin d’aider les prochains pèlerins dans le choix de leur agence.

    Pas de contrat
    Nous avons payé environ 5180 Euros par personne et quand nous avons demandé un contrat ,il nous a été gentiment refusé (parce que selon le patron de l’agence ‘’entre Pèlerins et Honnêtes patrons d’agence on devrait se faire confiance’’ Non?).

    Absence de guide à l’enregistrement et dans l’avion:
    Nous avons embarqué a Marseille le 8 Octobre 2013, chacun se débrouillant seul pour les bagages et l’enregistrement (même les personnes âgées et seules)-Pas de signe de ralliement, ni badge pour le groupe- Pas de guide spirituel non plus-
    Des pèlerins ont mis leurs habits d’ihram dans les toilettes de l’aéroport à Marignane et circulaient ainsi dans les halls d’embarquement.
    Dans l’avion nous devions recevoir les badges et des explications sur l’Ihram et le Mikate par un guide: on nous a donné des foulards (et ça a été laborieux pour les bénévoles? Des agents d’une autre agence? Qui ont fait la distribution) et rien de plus-
    A chacun donc de se débrouiller. C’est le personnel de bord qui nous avise du Mikate

    Longue attente et black out a Jeddah
    Arrives a Jeddah c’est la cohue pour le passage de la PAF et la récupération des bagages et une très longue attente qui sera suivie par une autre très longue attente dans le hall d’arrivée. Attente pour un car et des informations sur la suite de notre voyage et que personne ne donne: le ou les agents de KEOPS sont introuvables-
    Finalement a bout de nerfs et après une nuit dans l’avion et une bonne partie de la journée a attendre, nous sommes embarques dans un car a destination de la Mecque (Nos passeports nous ont été retires et aucun badge ne nous a été remis)

    A la Mecque, bagarre dans le car
    Arrivés a la Mecque on nous dirige vers le bureau du Moutawwaf No 36, de la on se dirige vers une destination inconnue (aucun guide n’étant avec nous, des pèlerins demandent au chauffeur d’aller vers Djebel Nour, d’autres lui demandent d’aller vers El Azizia) Une bagarre a failli éclater et une jeune femme a été brutalisée (alors que nous sommes en état de sacralisation) dans une dispute avec le chauffeur et des jeunes chargés du maniement des bagages. L’intervention de la police saoudienne a ramené le calme et après quelques coups de téléphone vers la France et vers les Responsables de l’agence, le bus est finalement dirigé vers un hôtel (résidence) à El Azizia.

    A El Azizia c’est la zizanie
    A El Azizia c’est encore la cohue pour les chambres et les tickets repas sont distribués au compte gouttes au lieu de donner a chacun tous les tickets qui lui reviennent d’un seul coup. On verra plus tard que ces tickets ne servent a rien parfois (si vous arrivez au restaurant a l’ouverture c’est la pagaille et si vous arrivez une heure plus tard il n’y a presque plus rien a manger,alors que les horaires précisent que le resto est ouvert jusqu’a minuit!!!!)
    Ici apparaît pour la première fois notre guide spirituel qui a été dépêché par les patrons de l’agence présents a la Mecque. Il essaye de calmer les esprits sur les mauvaises organisation et prestation de l’agence en s’excusant et promet même de demander aux patrons de s’excuser et même de compenser cette faute par un remboursement partiel ou par un cadeau significatif. L’a-t-il fait?
    Il nous affirme que nous avons bien de la chance d’être ici a El Azizia,car l’autre groupe qui a été loge a Djebel Nour dans un bâtiment, est bien mal loti. Les conditions d’hébergement y seraient lamentables et il y a même des pèlerins qui ont parlé de présence de cafards et de souris…
    Il arrive aussi a convaincre les pèlerins qu’ils étaient fatigues et a surseoir a l’accomplissement de la Omra et le reporter pour le lendemain-
    Ma femme et moi avons pris un taxi pour la Mecque et avons accompli la Omra le soir même.
    A El Azizia on nous a donné finalement des bracelets portant le No du Moutawwaf 36.
    Le lendemain soir les pèlerins ont été emmenés a la Mecque et ont accompli le Tawaf sur la terrasse et une Pèlerine a été égarée et retrouvée heureusement le lendemain par la police.

    Sans papiers a Mina
    Le départ vers Mina a été effectué le 7 dhoul Hijja au lieu du 8 pour des raisons de transport?- Ma femme et moi partons le 8 vers Mina, a pieds. Nous nous sommes perdus un moment à chercher le campement 36. Mais notre agence squattait 2 tentes au campement 42!!! Arrivés la, mon épouse trouve rapidement une place parmi les femmes mais pour moi ce sera un petit calvaire. Je ne trouve pas de place dans la tente et l’un des agents veut me mettre en conflit frontal avec un jeune pèlerin qui aurait indûment pris une place dans notre tente. Je refuse ce jeu et je quitte la tente .Je trouve une place pour la nuit chez nos voisins Turcs. Un peu plus tard des pèlerins de notre groupe m’informent qu’il y a une place vide (laissée comme cela par les agents? Pour qui? Pourquoi?).Finalement on me la cède et le lendemain j’y ai passé la nuit. Je m‘y suis installé pour le reste du séjour.
    On nous demande de restituer les bracelets 36 car ils ne sont pas valables dans ce campement No 42.Nous circulons donc sans aucun signe distinctif ni pièce d’identité. Parfois les pèlerins sont refoules a la porte du campement .Il faut donc faire de l’esquive au niveau des portes d’entrée ,pour entrer et sortir du camp. Et surtout faire très attention pour ne pas se perdre sans aucun signe distinctif (Ni badge, ni bracelet, ni papiers d’identité!!!!).
    Je dis ‘’ON’’ parce que beaucoup de’’ bénévoles’’, d’agents et de guides sont apparus et nous ne savons absolument pas qui fait quoi! Il y en a qui vous enlève le bracelet et y’en a qui distribue la nourriture,y ‘en a qui dirige la prière et y’en a qui lance la telbia…
    Notre guide spirituel est apparu 2 fois très brièvement et la sono était défectueuse.

    Crème glacée a Arafat
    Le 9 dhoul Hijja nous avons été transportes des l’aube vers le campement de Arafat. Pour ce jour essentiel du Hadj aucune préparation spirituelle n’a été faite. Le guide était bien présent mais son matériel toujours défectueux (manque de pile pour le micro et pas d’électricité pour la sono)-Mais on nous a servi une crème glacée!!!
    Et un agent (j’ai su plus tard que c’était un bénévole, encore un) a crié les femmes pour qu’elles rejoignent les hommes dans la même tente pour faire la prière en commun! Ce même bénévole m’avait interdit le matin de partir vers Djebel Rahma (j’ai obéi croyant que c’était un officiel, et dire qu’il ne savait même pas de quel coté était le Djebel Rahma!)-
    Nous sommes partis, ma femme et moi, dans l’après midi et avons rejoint le bas du djebel après 15 minutes de marche. Mêlés a la foule de pèlerins venus de tous les pays du monde, juchés sur les rochers du mont, face au soleil, le regard tendu vers la Kaaba et les yeux pleins de larmes, dans une intense et immense communion, nous avons longuement supplié Allah de nous Pardonner et de nous Guider vers le Droit Chemin…..

    Dans le camp de Arafat on nous distribue enfin les badges.

    Makkah Hilton: Pagaille et luxe
    Apres les 3 jours de lapidation nous retournons a l’hôtel d’El Azizia- Au restaurant c’est toujours le même problème: tickets distribues au compte-gouttes et nourriture inexistante après une heure de service!
    2 jours après on nous emmène a l’hôtel Hilton de la Mecque: c’est le luxe mais la pagaille règne toujours pour les chambres (les listes préparées a El Azizia n’ont pas été respectées)
    Tawaf el Ifada pour les femmes seules, les vieux et ceux qui ne savent pas a été fait en dernier et un jeune pèlerin a été sollicité pour aider une vieille dame en utilisant la chaise roulante qu’il avait achetée pour sa propre mère présente avec lui pour le pèlerinage.
    Où sont donc les agents KEOPS?
    Il n ‘y a pas de communication entre KEOPS et les pèlerins: pas d’affichage pour les sorties ou les départs. C’est le bouche à oreille et la rumeur qui dominent. Le cercle proche des patrons et les fameux bénévoles distillent l’information et la donnent en priorité a leurs amis. Tu ne sais pas encore quand est-ce que l’on part mais les inities sont déjà dans les cars!!!
    La seule information écrite que nous avons eue c’est une injonction de limitation du poids et du nombre de bagages qui seront embarqués dans l’avion. C’est une feuille 21x 27 sans en-tête ni signature et qui a été distribuée dans les chambres (cette injonction viendrait parait-il de Saoudi Airways).

    Médine Intercontinental: Luxe et pagaille
    A Médine nous avons eu droit a des suites dans l’hôtel Intercontinental- C’est encore le luxe mais avec toujours la même pagaille pour les chambres. On a donné une suite avec 2 chambres l’une pour les femmes et l’autre pour les hommes, les clefs ouvrant la porte du hall et les portes des 2 chambres. La honte! Un homme est entré la nuit dans la chambre des femmes, par inadvertance. J’ai avisé le patron de l’agence KEOPS himself qui a promis de régler le problème: encore une promesse vaine!
    Pour obéir a l’injonction nous avons donc pesé et repesé nos bagages avec un pèse-personne disponible dans la chambre. OK donc nos bagages étaient dans les limites exigées: pas plus de 25 kg par valise. Nous avions peur de voir notre bagage refouler vers le cargo et hypothéquer ainsi son acheminement vers Marseille.
    La veille du départ (informés par ouï-dire) on nous fait descendre nos bagages du 10e étage vers le RDC et ensuite le remonter vers le 1er étage pour faire la queue et repeser le bagage avec une balance électronique. C’est une pagaille monstre dans le hall et les ascenseurs. La queue n’est pas respectée et un groupe d’une autre agence passe en priorité pendant que nous attendons- Ici les ‘’bénévoles’’ réapparaissent mais pas pour aider les vieilles gens avec leurs bagages, non mais pour griller la queue et faire passer leurs bagages et ceux de leurs amis sans passer par la balance!!! Le Hadji lambda doit attendre son tour, faire peser ses bagages et enlever le surplus (la balance électronique donnant plus de kgs que le pèse–personne que nous avions utilisé!)-
    Les mêmes ‘’bénévoles ‘’ font du zèle et vous arrêtent si vous essayez de faire passer vos bagages même vidés et repesés .La je me suis emporté qu’Allah me pardonne,et j’ai demandé a l’un d’eux de quoi il se mêle et qui est –il par rapport a KEOPS? Il s’est fondu en excuses…sous le regard interrogatif d’un des patrons KEOPS.
    Le lendemain, jour de départ vers l’aéroport de Médine, m’étant renseigné sur le numéro du car que nous devions prendre, je me suis donc lancé a sa recherche, le plus normalement du monde. Mais voila un des agents KEOPS qui m’interpelle d’une manière pour le moins inélégante pour me demander ou j’allais comme cela et qu’il allait me montrer le car. J’ai répliqué que je savais lire un numéro et que je n’avais donc pas besoin de son aide. Il s’est mis à pester et lancer des istighfar…Il s’est mis en colère !

    CONCLUSION: KEOPS Marseille est une agence à ne pas fréquenter. Elle à une mauvaise organisation et manque de communication et de préparation spirituelle pour un événement aussi important que le Hadj- Elle manque aussi d’honnêteté (ou est donc le contrat qui lie le pèlerin a l’agence?).Enfin, le pèlerin est traité comme un collégien en colonie de vacances et non comme un client.
    Nous avons donc été déçus par les prestations de cette agence.
    Et si je devais donner une note a cette agence, je mettrais au mieux un 5/20.

    REMARQUE: Pendant notre séjour a l’hôtel d’El Azizia, j’ai eu l’occasion de côtoyer et de prier avec les pèlerins de l’agence *********. Les imams et les guides étaient toujours présents. En écoutant les échanges entre les pèlerins et leurs guides, j’ai ressenti une certaine ferveur religieuse .Ils étaient aux anges. Ils ont été éblouis par Arafat et Mouzdalifa.Et j’ai compris qu’ils avaient été bien préparés par leurs imams pour cette journée essentielle du Hadj et cette nuit merveilleuse a la belle étoile.

    Je souhaite un Hajj Mabrour,un Sai machkour et un dan’b maghfour a tous les pèlerins.
    Et j’espère que les déboires vécus a cause de KEOPS seront comptabilisées au même titre que les souffrances et les efforts fournis lors de l’accomplissement des rites du Hadj.
    Je prie Allah de Renforcer notre foi, de Mettre de la miséricorde dans nos cœurs et de nous Aider à corriger et améliorer notre conduite.

    Avec mes fraternelles salutations

    Abdelhamid MOHAMED-CHAABANI
    Beni-Saf 46300/ Marseille 13005

Vos réactions